Aller le contenu

Le voisin d’en bas

3h du matin.

brrrrrrrrrmbbbbblllllllllllllllllllllllllllllll…

brrrrrrrrrMMMMMMMMbbbbblllllllllllllllllllllllllllllll…

Bommm, bommm, bommm, bommm, bommm…

brrrrrrrrrmbbbbblllllllllllllllllllllllllllllll…

« hmm ? »

« Mais qu’est-ce qu’il fabrique ? »

« Hmmmmm ? »

« Le voisin du dessus, tu n’entends pas ? On dirait qu’il bouge tous ses meubles. »

brrrrrrrrrmbbbbblllllllllllllllllllllllllll…

« Mmmmmmm. L’est cinglé, de toute façon. »

« Mais quand même, pas à trois heures du matin… »

« Ah, on dirait que c’est fini. »

criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssssssssssssss…

criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssssssssssssss…

« Putain mais c’est pas possible ! »

(Enfile une robe de chambre, monte d’un étage et frappe à la porte.) Toc toc toc.

criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssssssssssssss…

Toc toc toc toc toc.

criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssssssssssssss…

Toc. Toc. Toc. Toc. Toc.

criiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssssssssssssss…

BOM BOM BOM BOM BOM BOM BOM BOM BOM.

La porte s’ouvre. « Oui ? »

« Mais qu’est-ce que vous fabriquez depuis une demi-heure ? »

« Oh, désolé, il fallait que je déplace mes meubles pour tracer un pentagramme. »

« Et ça pouvait pas attendre demain ? »

« Ben non, malheureusement. Il fallait le faire pour l’alignement d’étoiles de ce soir, qui ne se reproduira pas avant des millénaires. »

« Hrmpf. Vous auriez quand même pu y penser avant… »

« Oh, ça fait des années que j’y pense. Des décennies. »

« Ben alors pourquoi pas avoir mis les meubles à la bonne place dès le départ ? »

« Vous savez ce que c’est… On commence avec les meilleures intentions, mais on finit par mollir, petit à petit… On achète une télé, et donc il faut un meuble… Puis quelques assiettes, deux-trois fourchettes, et il faut une armoire… Sans compter les couteaux et des robes de cérémonie : elles se salissent si vous les laissez à l’air libre. »

« Oui, bon, bref : vous en avez encore pour longtemps ? »

« Non non, c’est presque fini. »

« Bien. » (Fait demi-tour et commence à descendre.)

« Encore désolé, hein. »

« C’est moi. »

« Oui, comme tout le monde bientôt. »  (Le voisin referme la porte.)

(Retourne se coucher.)

« Qu’est-ce qu’il a dit ? »

« Que ce serait bientôt fini. Tu entends encore quelque chose ? »

(Tendent l’oreille.)

« Oui, mais c’est léger. Qu’est-ce qu’il fait ? »

« On dirait qu’il écrit sur le sol. Avec un objet qui crisse un peu. Une craie ? »

« Ah, oui. »  (Pause) « En tout cas, il a l’air de faire plus attention. On l’entend presque pas. »

« Hmmm. »

mmmmmm… gghwrnbn hgh rgnnbghnb… nmmmm grgh b vnnb ghwgn’pwnrb’…

« Mais qu’est-ce que c’est que ça ? »

mmmmm… wrg bbn bnznbng’knb’n… nb’znb’nbn’n… bvpn…

« On dirait qu’il chante. »

« À trois heures du matin ?? »

« C’est pas vraiment du chant. Ça ressemble plus à ce qu’on dit au yoga, tu sais : ommmmm, namaste, et puis d’autres phrases en sanskrit que je ne retiens jamais… »

« Mais quand même, à trois heures du matin ??? »

« Ben chais pas, peut-être qu’il médite, parce qu’il a du mal à s’endormir ? »

Ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh wgah-nagl fhtagn…

« Putain c’est plus possible. »  (Se relève, réenfile sa robe de chambre et remonte.) « Parce que nous, on n’a pas de mal à nous endormir avec ces conneries, peut-être ? »

BOM BOM BOM.

Iä ! Iä ! Cthulhu fhtagn !

BOM BOM BOM BOM BOM.

Ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh wgah-nagl fhtagn!

BOMBOMBOMBOMBOMBOMBOMBOMBOM

La porte s’ouvre…

Plus tard.

« Alors ? Qu’est-ce qu’il a dit ? »

« Je ne sais pas. Je l’ai bouffé dès qu’il a ouvert. Je ne supporte pas les gens qui me réveillent au beau milieu de la nuit. »

« Tu as raison mon chou. Il ne faut pas se laisser marcher sur les tentacules. Les gens n’ont plus aucun respect de nos jours. »

« Bonne nuit Idh-yaa. »

« Bonne nuit Cthulhu. »

 

 

[Je suis en train de rédiger un article sur les source du Test de Turing, mais cela prend plus de temps que prévu : j’ai beaucoup de notes, et quelques trous ! À suivre donc…]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :