Aller le contenu

Aux origines de Mad Men

Le Monde des Séries a publié hier une très intéressante interview de Matthew Weiner, le créateur de Mad Men. En particulier, il explique comment le contexte historique lui a fourni les thèmes sur lesquels la série est basée, et comment certaines parties du scénario sont basées sur des anecdotes réelles.

Passionnant.

#

À part ça, pas grand-chose. Je commence à avoir une idée plus claire du scénario de la nouvelle qui m’avait amené à Los Angeles l’an dernier (nom de code provisoire : « Sans Issue »), ce qui devrait me permettre de me lancer dans la rédaction bientôt.

Ce qui ne serait pas trop tôt, car d’autres idées commencent à se bousculer au portillon — une parodie de conte de fées, notamment, qui s’est associée avec un curry vengeur pour me tenir éveillé une partie de la nuit de lundi (mais dans la bonne humeur tout ça !). Nom de code pour cette dernière : « Rabbit Heart », comme la chanson de Florence & The Machine dont elle est inspirée.

Et pendant ce temps, pour préparer, je lis Le combat du siècle de Norman Mailer et La trilogie new-yorkaise de Paul Auster. Un dans chaque main. Si, si.

#

Ce jour pendant la guerre froide… Le 10 février 1962, le pilote américain de U2 Gary Powers est échangé contre l’espion soviétique « Rudolph Abel » (en réalité William Genrikhovitch Fisher) sur le pont de Glienicke, entre Potsdam et Berlin-Ouest. Fisher avait été arrêté en 1957, à la suite de la rocambolesque affaire du « nickel creux » ; l’avion de Powers avait été abattu au-dessus de l’URSS en 1960. L’histoire complète est racontée ici, sur le site du FBI.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :