Aller le contenu

Nouveau triomphe de la machine

C’est donc une semaine où la machine a une nouvelle fois prouvé sa supériorité sur l’homme. Certes, depuis l’invention de la navette volante en 1733, de la pascaline en 1642 (oui, bien avant la navette volante — impressionnant non ?), la victoire de Deep Blue sur Gary Kasparov en 1997 et le robot nymphomane de Métal Hurlant (le film de 1981), on aurait peut-être dû se faire une raison.

Mais rien n’arrête le progrès et aucun pan de l’ego humain ne semble pouvoir résister à la concurrence des machines.

Cette semaine, c’est notre supériorité à Jeopardy (un quiz télévisé américain, qui connut une brève incarnation en France) qui est tombée. Luddites de tous les pays, rebellez-vous ! Lord Byron, au secours !

Plus sérieusement, c’est quand même une belle prouesse de la part d’IBM. Pour que leur programme, baptisé Watson, puisse battre deux des meilleurs joueurs humains de Jeopardy (en clair : des types dont le principal apport à la société et à l’Histoire aura été d’apprendre par cœur l’encyclopédie), il a fallu développer un moteur de recherche capable de comprendre les questions tordues, les jeux de mots et les énigmes.

Félicitations donc à Watson. J’espère qu’il utilisera sagement ses 77.147$ durement gagnés — peut-être pour s’acheter une Porsche et choper des poules, ou pour filer quelques semaines en vacances à Hawai — parce qu’à son retour, IBM a d’ores et déjà du boulot pour lui.

Maintenant j’attends le prochain triomphe de la machine. Vu la pente que l’on suit (d’abord le travail, il y a 15 ans les jeux nobles, maintenant les jeux télévisés), je pense qu’ils vont bientôt nous battre aux jeux à boire.

Il est encore temps de s’entraîner…

Un commentaire

  1. raph raph

    je n’ai pas pu m’empecher d epenser qu’il nous restera toujours le sexe. jusqu’à ce que les robots inventent des androides.

    Ah, avez vous vu le film idiocracy?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :