Aller le contenu

Tricky, Mixed Race

[Petite expérience — vu le nombre de CDs que j’achète, je me demande si ça peut avoir un intérêt de les commenter. Au passage si vous voyez des albums qui pourraient me plaire, n’hésitez pas à me les signaler.]

C’est qui? Tricky. C’est marrant, autant je suis fan de Massive Attack depuis le jour où mes petits doigts boudinés se sont posés sur Protection, autant leur alter ego Tricky m’a toujours laissé froid.

C’est quoi? C’est son dernier album, sorti en septembre dernier.

Les bons morceaux? UK Jamaican: le premier single de l’album, une petite ritournelle toute simple à la Daft Punk ou Justice qui devrait n’avoir aucun mal à remplir les dance floors.

Dans un registre plus calme, Ghetto Stars n’est pas mal non plus, plus sombre, riche en menace.

Le reste de l’album? On s’aperçoit bien vite qu’en fait chaque chanson est conçue autour de la répétition du même bref motif, ce qui finit par être assez gonflant.

S’il fallait en effacer un? Hakim, qui donne l’impression d’avoir été conçu pour faire ambiance dans un bar branchouille, là où ça ne dérangera personne.

En conclusion? C’est court, c’est très court (29 minutes au total)… Et pourtant ça arrive à être assez répétitif. Bof, je retourne écouter Heligoland.

Avec qui l’écouter? Une clone de Paris Hilton, au Buddha Bar.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :